Toretto organise depuis déjà 4 ans « Back to The Roots » qui aura lieu à nouveau au LHC. Sur une journée, de nombreux danseurs s’affrontent dans des Battles de Hip-Hop. Torreto nous explique tout sur cet évènement qui aura lieu le 14 janvier à 14h.

Bonjour Toretto, peux-tu nous expliquer ce qu’est l’évènement « Back to the Roots » ?

Alors le Back To The Roots © ® au départ c’est un battle de danse qui prône l’entraide d’où le côté caritatif.
Dans un futur proche, nous aimerions étendre les champs d’expression à savoir faire un événement Back To The Roots © ® spectacle d’humour, concours de chants, concours de talents, etc…

Le but de chaque événement est de réunir des personnes talentueuses qui mettraient leur passion au service d’une belle cause.

Quelles sont les règles de ces battles ?

Les règles sont simples : il y a un tirage au sort qui annoncera quel danseur affrontera quel autre danseur.
Ensuite, le DJ de la catégorie concerné (DJ Walkman s’il s’agit des catégories Hip Hop et House, ou DJ Alpach pour les catégories Funkstyle et Bboying) enverra la musique et du très très lourd comme ils savent le faire !

Les danseurs s’exécuteront chacun leur tout et le jury, composé de 3 professionnels, décidera qui a été le meilleur. Celui qui gagne affrontera le gagnant d’un autre battle.

Il s’agit d’un championnat avec le format (quart de finale puis demie finale et enfin finale).

D’où viennent les danseurs qui y participent ?

Pour le format battle de danse les personnes qui y participent sont des danseurs et danseuses qui font parties de la Culture Hip Hop. Il y a des danseurs de la France entière voir au-delà.En effet l’année dernière, nous avons eu la chance d’avoir la présence de danseurs venant bien sûr de France mais également d’Italie, d’Espagne et de Chypre.Les danses représentées sont des danses dites urbaines issues de la Culture Hip Hop.

Qui sont les membres du jury ?

Cette année, le jury est composé de 3 grands artistes.

Pour la catégorie FUNKSTYLE, qui mélange deux disciplines le Popping et le Locking, le juge sera Fouad Hammani plus connu sous le nom de Fonky Foued. Un danseur du groupe Boogie Lockers, pionniers des danses Funkstyle. Il a travaillé avec la compagnie Käfig et José Montalvo.

Pour la catégorie House le juge est Dominique Lesdema, un des membres du Collectif Jeu de Jambes. Il est l’un des pionniers de la danse Jazz-Rock en France et dirige aujourd’hui le studio de danse Heart Point dans le 20ème à Paris.

Enfin pour la catégorie Hip Hop est l’incontournable Kosni membre du groupe Sarcellite. Il est le vainqueur de l’édition précédente. Il s’agit d’une des icônes de la nouvelle génération de cette belle culture Hip Hop.

Quels difficultés rencontrez-vous lors de l’organisation de cet événement ?

Le plus gros problème est le manque de moyen financier et matériel je m’explique.

Ma binôme et moi-même organisons cet événement de notre poche nous n’avons ni subventions ni aucune forme d’aide financière ce qui est compliqué. D’autre part, nous ne gagnons pas d’argent à organiser cela car la moitié des fonds récoltés est versée à l’association concernée, et l’autre moitié sert à financer en partie l’édition suivante.

Ensuite, le manque de moyens matériels plus particulièrement la diffusion.

En effet dans certaines autres villes comme Caen ou encore Rouen la ville aide beaucoup les organisateurs de ce genre d’événements par des grandes affiches format affiche publicitaire…au Havre malheureusement nous ne sommes pas aidés pour cela…

La ville est encore trop fermée à cette Culture à cause, je pense, d’à priori infondés et cela est bien dommage et triste car la Culture Hip Hop est une culture omniprésente en France !

Un autre souci très présent pour le Back To The Roots © ® est de faire venir des danseurs au Havre d’une part, mais également de les faire venir sans qu’ils gagnent de l’argent car ils dansent pour une œuvre caritative, et ça malheureusement ça parle à beaucoup certes mais pas assez. Je peux comprendre le fait que beaucoup de danseurs qui vivent de la danse peuvent être réticents mais il ne faut pas oublier ce que c’est qu’être HIP HOP mais ce n’est que mon avis je sais que d’autres le partagent c’est ce qui me fait tenir et ce qui me donne la force d’y croire. « Peace Unity Love and Having Fun » est la devise de cette Culture, une utopie pour certains, un mot d’ordre me concernant !

La recette de chaque Back to the Roots est reversée à une association, quelle sont les associations qui ont pu en profiter lors des versions précédentes ?

C’est une très bonne question qui va développer l’histoire de ce Battle préparons les mouchoirs lol.
Alors, la première édition en Novembre 2014, était en faveur d’une association pour les enfants de Palestine, association NCAA La force de la Culture face à la culture de la Force comme le prône si bien le rappeur havrais Medine.

La deuxième édition s’est déroulée en janvier 2016 pour les enfants gravement malades voire mourants par le biais de l’association « RÊVES » qui comme son nom l’indique permet de réaliser les rêves des enfants souffrants d’une lourde maladie voire d’une maladie incurable…

La troisième édition en janvier 2017 était cette fois pour les sans-abris, d’ailleurs si je peux me permettre ne les oublions pas en cette période compliquée. Chaque jeudi à la gare du Havre un petit déjeuner leur est offert. Une fois par semaine, c’est peu me direz-vous mais il s’agit de l’association « PUZZLE » qui gère cela et c’est difficile pour elle, le président Denis Martin se bat chaque jour corps et âme pour ce public…c’est justement par le biais de cette association que nous avons touché les sans-abris pour cette troisième édition.

Cette année, quelle est l’association concernée ?

Concernant la quatrième édition qui aura lieu dimanche 14 janvier à 14h au LHC, 45 rue de Fleurus, je ne sais pas moi-même si l’association porte un nom en particulier. En revanche, ce que je peux dire c’est qu’il s’agit des enfants atteints d’un cancer du service oncologie pédiatrique de l’hôpital Jacques Monod. Madame Guyomat est mon contact de l’hôpital avec qui j’échange concernant ce projet qui me tient énormément à cœur.

Initialement nous aurions voulu utiliser l’argent du Battle pour acheter des jeux et jouets et les distribuer sous forme de déambulation dansante aux enfants.

Mais cela est apparemment impossible dans la mesure où la distribution de cadeaux se fait qu’à des occasions bien précises (coups durs, Noël ou anniversaire..). Donc nous reverserons la moitié des fonds récoltés directement au service concerné qui gère les dons associatifs.

Cette année il y a 4 catégories dont une qui comprend deux disciplines.

Les danses représentées sont le Hip Hop Newstyle, le Popping, le Locking, la House et le Bboying.

Quel est l’avenir de cet évènement ?

L’avenir de cet événement…difficile à dire pour le moment…

Pour ne rien vous cacher, ma collègue et très bonne amie Houlleimatou Touré et moi-même, nous nous demandons si nous allons continuer à organiser cet événement au Havre pour la simple et bonne raison que le public Havrais ne répond malheureusement pas assez présent pour le spectacle et également pour la cause de solidarité humaine…cette année nous avons dépensé environ 700e uniquement pour le defraiement des DJ, Juges, speaker et Guest…alors que si nous le faisons à Paris, nous serons dans leur ville directement ce qui peut réduire considérablement les dépenses que nous pourrions directement donner à l’association concernée…tout dépendra de la présence du public Havrais pour cette quatrième édition. J’espère que les danseurs et activistes havrais ne nous en voudront pas, mais si tel est le cas, ils devront s’en vouloir à eux-mêmes avant tout !

Nous avons pour habitude de demander à nos invités de nous présenter 3 artistes locaux, pouvez-vous donc nous en présenter ?

Avec plaisir, je vais vous présenter tout d’abord ma binôme, soeur et grande amie de toujours Mademoiselle Houlleimatou Touré qui est à l’origine de ma présence au sein de cette belle Culture qu’est le Hip Hop. En effet, Kouta (car on l’appelle comme ça) m’a vu dansé en septembre 2008 dans notre établissement scolaire Lycée Porte Océane et m’a proposé de rejoindre son groupe de danse Legana qui par la suite est devenu Legana Crew. Je ne la remercierai jamais assez pour cela et encore aujourd’hui pour sa présence et son soutien sans faille ! Je lui dois beaucoup c’est ma jumelle de danse et de valeurs, « Kouta je t’aime la famille ». C’est une danseuse Hip Hop, House et Krump. Elle fait également du beatbox et elle chante aussi. Elle n’est plus très présente aujourd’hui mais nous reviendrons bientôt elle et moi, et nous ferons très mal PROMIS !

La deuxième personne c’est DJ Kesta, membre du Serpat Crew depuis 2005 et également membre de la Zulu Nation France rien qu’en disant cela on arrive à cerner le gars ! Il est humble toujours prêt à aider les autres très talentueux et très humain ! En résumé il est Hip Hop « peace akhi ».

La troisième personne j’hésite entre deux donc je vais me permettre de dire quelques mots rapides sur les deux.
Andreï Tréhet qui porte sans difficulté l’héritage artistique laissé par son papa grosse pensée à lui d’ailleurs (pour lui rendre hommage un trophée avec écrit « Prix Philippe Tréhet » désignera le meilleur danseur de l’événement BACK TO THE ROOTS © ®). Andreï est juste génial, il est à l’écoute et me tend la main, c’est un bon gars. Merci pour tout Andreï, vraiment merci !

Et Bboy Tsunami ancien bboy du crew Hotmilk Breaker’z est maintenant bboy au « Serpat Crew ». Je le connais depuis 2ans peut être, et ce gars se dépasse en danse j’échange beaucoup avec lui on est beaucoup en contact et c’est l’une des personnes au Havre qui me donne énormément de force pour tenir car cette Culture est aussi belle qu’elle est cruelle… Merci à toi frérot pour tout ! Et après mon opération du genou, comme promis si des battles All Style en 2vs2 se feront tu seras mon gars sur ahah.

Entretien réalisé par Grégory Constantin  Janvier 2018

Aimez et aidez le boulevard des artistes en un coup de pouce 

ARTICLES CONCERNANT LE LHC

EVENEMENTS CONCERNANT LE LHC

2018-03-25T03:46:02+00:00