Formé en novembre 2015 et basé à Saint-Romain-de-Colboc, Human Insanity est un jeune groupe composé de 6 étudiants qui écume déjà les scènes du Havre et de ses alentours. Nous nous sommes entretenus avec les membres du groupe afin d’en savoir plus sur son histoire et les choses à venir.

Comment votre groupe s’est-il formé à l’origine ?

Nathan Le Bastard, notre batteur, et Benjamin Le Bastard, le guitariste solo, voulaient depuis leur enfance faire partie d’un groupe de Rock. Ensemble ils ont rejoint les ateliers de musiques actuelles organisés par l’école de musique de Saint-Romain.

Là-bas, ils ont rencontré Romain Garrigou qui a accepté de les rejoindre en tant que pianiste ainsi qu’Aurélien Monfret, lequel, en assistant aux premières répétitions en tant qu’ami observateur, prendra la basse dans le groupe.

Par le biais de Romain le groupe alors incomplet a rencontré Clara Droussent, notre chanteuse actuelle. Après environ un mois de répétitions, Aurélien Le Bayon a lui aussi rejoint notre aventure en tant que guitariste rythmique. Aujourd’hui, Louis Lesage a remplacé Romain qui a quitté le groupe pour ses études.

Comment définiriez-vous votre style ?

C’est une question compliquée ça ! On joue majoritairement dans un registre punk Rock et punk mélodique, mais on a aussi quelques titres plus doux, comme Loveletter ou Long Road Called Life, qui sont plus dans un style pop-Rock et d’autres encore avec un son plus sombre approchant du Metal.

On est donc une sorte de mélange étrange ayant pour but de vous remuer aussi bien les méninges que le cœur ou les tripes!

Quelles sont les groupes/musiciens dont vous tirez vos inspirations ?

Nos influences sont assez variées. Elles viennent en majorité du Rock et du Punk Rock mais on est capable de s’inspirer aussi de certains mélodies Pop-Rock ou encore, comme dans notre titre « Restless Shadow », de sons inspirés par la musique Zouk et parfois même de la Soul.

On s’inspire un petit peu de tout en quelques sortes et ce grâce aux différences des membres du groupe car nous avons chacun des influences différentes qui sont rassemblées dans Human Insanity.

Pour le Rock, ce sont des groupes comme Billy Talent, Sum 41, The Offspring, Green Day en allant jusqu’à Against Me ou les anciens albums de Paramore en passant par des groupes comme Three Days Grace, Metallica ou Rise Against qui nous ont inspirés.

Combien de compositions avez-vous à votre actif ?

Actuellement on en est à onze compositions jouées sur scène, une douzième qui se termine en répétition et qui arrivera prochainement. Mais de nombreux textes sont écrits d’avance et attendent leur accompagnement musical ce qui ne saurait tarder !
Voilà un lien pour écouter la toute première composition appelée The Game Is On enregistrée en amateur :
Comment se déroule votre processus de création d’une composition ?

En premier lieu Nathan écrit les textes, lesquels expriment son regard sur le monde et ce qu’il en retire et ressent à propos de celui-ci.

Ensuite le processus varie régulièrement.

Certains autres musiciens pourraient décrire notre processus comme chaotique puisque régulièrement les textes sont amenés tels quels en répétition et le groupe essaye de trouver une mélodie pour aller avec.

Parfois cela vient vite, comme pour notre premier titre The Game Is On, et parfois comme pour l’une des dernières nommée Fucked Up World on a recommencé plusieurs fois afin de trouver le riff ou le rythme qui nous accroche vraiment.

D’autres fois Nathan vient directement avec une ébauche de morceau ou bien un morceau presque terminé et le propose au groupe afin de chercher à l’améliorer et le compléter. La mélodie du chant est en revanche toujours laissée aux soins de Clara.

Une fois le morceau composé on le joue en boucle afin d’en vérifier la cohérence, puis on le mémorise et quand c’est enfin bon, on le joue sur scène.

Combien de temps avez-vous mis avant de jouer votre premier concert ?

Comme dit précédemment, avant de monter sur scène on attend que nos morceaux soient bons. On a donc mis environ six mois à jouer pour la première fois devant du public, c’était le 02 Avril 2016 avec l’école de musique qui à l’époque nous prêtait une salle de répétition.

Il y avait un peu de monde, beaucoup de stress. On a joué trois morceaux en ouverture de spectacle, et on avait peur du retour qui finalement était très positif et nous a motivé à continuer !

Combien de concerts avez-vous à votre actif ?

Human InsanityOn a actuellement près d’une vingtaine de scènes dans nos bagages. On a commencé avec les évènements organisés par l’école de musique, dont la fête de la musique au château de Gromesnil.

Puis après d’autres portes se sont ouvertes, d’abord sur Saint-Romain de Colbosc, au bistrot du coin puis ensuite pour des soirées comme le Beaujolais Nouveau à Saint-Aubin Routôt.

Ensuite on s’est déplacés au niveau du Havre pour jouer dans différents bars, comme Le Dauphin avec le groupe El Dorado, le Music Bar à l’occasion du festival Frères de son organisé par les groupes Heyden et Raspoutine.

L’année 2017 a été une année assez remplie pour nous, surtout au mois de Juin durant lequel nous avons effectué cinq concerts en neuf jours, dont trois en trois jours, et ce pour des fêtes de la musique à Bolbec, Epretôt et encore Saint-Romain. Nous avons aussi cette année participé à la première édition du Festiv’Arts d’Octeville où nous avons rejoué cette année.

Au niveau du Havre on a aussi joué avec les groupes X-Kym et Negative Beauty au Mc Daid’s.

L’année 2017 s’est bouclée avec un dernier concert en décembre au Even If de Fécamp.

Dernièrement on est retournés au Music Bar du Havre en compagnie des groupes S.W.A.N et Wakanda.

Quel est votre meilleur souvenir/expérience avec ce groupe ?

Encore une question difficile ! Presque chacuns de nos concerts ont été une superbe expérience pour nous, que ce soit sur scène directement lié à notre plaisir de jouer, mais aussi grâce au partage avec le public qui a très souvent bien réagi et supporté! Certains concerts sont cependant restés dans nos têtes comme celui au Mc Daid’s où l’ambiance était vraiment folle, ou encore au Even If où l’accueil était tout simplement génial.

Enfin, quasiment après chaque concert on se retrouve entre membres, après avoir passé du temps avec les spectateurs, souvent autour d’un verre et on passe le temps ensemble, toujours un peu la tête dans le concert dont on arrive jamais à déconnecter et ce, comme on dit, à cause des étoiles qui sont dans nos yeux !

Vous avez récemment participé au tremplin Phénix organisé par le Service Culturel de l’Université du Havre et le Tetris, comment s’est passé cette expérience ? Qu’en retirez-vous ?

Ce concert est probablement notre plus réussi jusqu’ici. Le son y était génial, que ce soit de notre côté en retour et pour le public, du vrai travail de pro et ça fait du bien pour un petit groupe comme nous! Le public a aussi super bien réagi et plusieurs personnes sont venues nous féliciter après, certaines même pour nous proposer d’autres scènes, ce qui fait toujours plaisir ! Au niveau même de l’accueil la soirée était géniale : loges, personnel sympathique.. Que demander de plus? Bien sûr on était stressés avant de monter sur scène, et même lorsqu’on a commencé à jouer, mais une fois commencé on a enchaîné les morceaux en profitant un maximum de cette ambiance particulière.

Malheureusement pour nous, nous n’avons pas obtenu la tournée proposée mais le groupe gagnant, Without Skin, le méritait réellement!

On en retire surtout le fait qu’il faut qu’on s’améliore encore au niveau de notre présence scénique, mais ça vient doucement au fur et à mesure des concerts ! De toutes façons, on ne sera jamais parfaits, ce qui nous pousse à toujours vouloir nous améliorer !

Vous avez des concerts prévus prochainement ?

En effet, et nous sommes impatients de participer au prochain puisqu’il se passera à nouveau au Mc Daid’s mais cette fois-ci en compagnie des groupes Mr Godson, venant de Limoges, et The Friday Prophets, venant de Suède. C’est la première fois qu’on joue avec des groupes qui viennent d’aussi loin en France mais aussi venant d’un autre pays ! On est super heureux de pouvoir y participer grâce à Green Flamingos Shows et on remercie Bertrand Neveu qui organise l’événement!

On considère vraiment ça comme une chance de pouvoir jouer avec des groupes en tournée alors que nous ne sommes qu’un petit groupe local (pour le moment on espère !) composé de jeunes étudiants âgés de 17 à 19 ans. Bien sûr, il y a un peu de stress dû au fait qu’on joue avec des groupes plus « pro » que nous mais on sait déjà que, quoi qu’il se passe, ce sera une soirée mémorable pour le groupe alors on bosse dur pour faire en sorte que les autres s’en souviennent aussi!

Un autre concert est prévu le 22 juin à Lillebonne, au bar le Kam&Léon à l’occasion de la fête de la musique, en compagnie des groupes Heyden et X-Kym. On co-organise cet évènement avec le gérant du bar ce qui est une première pour nous qui avons plus l’habitude de nous faire inviter mais on organise ça sans trop se prendre la tête et on a tout aussi hâte d’y être !

Quels sont vos projets pour le futur ?

Un album est en préparation, réunissant nos 12 premiers titres. On sait déjà qu’il sera nommé « Illusion Of Liberty » mais on doit encore passer en studio pour l’enregistrer. Au delà de cet album, on écrit toujours de nouvelles chansons qui, on l’espère, feront partie de futurs albums ! Mais tout ça, on doit le financer donc on est toujours en recherche de nouvelles scènes afin de nous produire encore et encore, toujours face à du nouveau public ! Et ensuite bien-sûr, le projet final: devenir Rockstar, mais ça on a encore le temps !
Pour conclure cet entretien, pouvez-vous nous présenter 3 artistes de la région Havraise que vous appréciez ?

Tout d’abord il y a le groupe Without Skin. Comme dit avant ils ont gagné le tremplin Phénix Normandie et le méritaient franchement! Ils jouent dans un registre punk hardcore et sont vraiment très sympas. On a eu l’occasion de parler avec eux dans les loges et après le concert et ils sont vraiment cools.

Ensuite, le groupe Negative Beauty, mélange de Rock, Grunge et Metal. Ils sont 4 et eux aussi sont cools. On a joué avec eux lors du festival Frères De Son et ils nous ont invité après ça à un concert au Mc Daid’s en compagnie du groupe X-Kym, qui est le dernier groupe que l’on va vous présenter.

Ces gars sont déjantés, sur scène ils assurent et à côté de ça ils sont super drôles et vachement sympathiques. Les X-Kym jouent dans un style pop-punk/pop-rock très abordable et agréable.

On va très bientôt rejouer avec eux, et si possible on essayera de rejouer avec les deux autres groupes cités, ainsi que d’autres groupes cités au cours de l’entretien !

Entretien réalisé par Julien Biardeau, stagiaire au Boulevard des Artistes, Mai 2018

Aimez et aidez le boulevard des artistes en un coup de pouce 

Découvrez l’émission sur les Red Lezards !

ARTICLES CONCERNANT HUMAN INSANITY

EVENEMENTS CONCERNANT HUMAN INSANITY

2018-06-03T16:35:42+00:00