Photo Coraline Mare

Vincent Lanouvel, auteur, compositeur interprète discret mais aux multiples talents est un artiste havrais qui exerce son métier depuis de nombreuses années
Il a eu la gentillesse de nous accorder une interview pendant cette période de confinement et nous parle de musique et de chansons bien sûr, mais aussi de cinéma et des passions qui l’animent.

Bonjour Vincent pour commencer cette interview, peux-tu nous dire quels ont été tes 1ers contacts avec la musique ?

J’ai un cousin (Thierry Chazelle) et une cousine (Christine Chazelle) musiciens dans la famille, ça m’a fait basculé du côté obscur… sinon j’ai commencé les ateliers musique au CLEC (Centre de loisirs et d’éducation culturelle ndlr)  de Soquence au Havre (j’habitais l’immeuble à côté) à l’âge de 6 ans.

A quel âge as tu commencé à jouer d’un instrument ?

J’ai commencé la guitare à l’âge de 9 ans à l’école de musique de Gonfreville l’Orcher.

Quels étaient à l’époque tes influences musicales ?

Aucune!  La passion de la musique est arrivée plus tard vers 14 ans. J’écoutais en boucle tous les disques de Daniel Balavoine !

As tu fait partie de formations musicales ?

Oui mais j’ai tué toutes les personnes qui étaient au courant…

Composais-tu les morceaux ?

Oui mais je ne chantais pas encore à l’époque,  j’étais caché derrière ma guitare…

A quel moment as-tu pris la décision de chanter et pour quelle raison ?

J’ai fait la première partie de l’Affaire Louis trio avec un de mes groupes.
Hubert Mounier (chanteur de l’affaire Louis trio) est devenu un ami et m’a conseillé de chanter mes propres chansons.

As-tu,  dans ta jeune carrière,  fait des rencontres importantes ?

Hubert donc, Kent,  tous les musiciens de l’Affaire Louis trio, une partie des musiciens de Benjamin Biolay…

A quel moment es-tu devenu professionnel ?

J’avais 27 ans, c’était hier… lol.
Michelle (John Lennon / Paul McCartney)
(Vidéo réalisé pour le Tribute to Beatles du Boulevard des Artistes)

Tu connais depuis très longtemps Benjamin Biolay,  peux-tu nous parler de votre rencontre et les liens qui vous unissent aujourd’hui ?

J’ai croisé Benjamin dans les loges de la cigale à Paris en 1998 après un concert de l’affaire Louis trio. J’étais avec mon cousin Thierry et je me rappelle que Kent était là aussi. Je parlais à Hubert et Benjamin passe à côté de nous et Hubert me dit “lui il va tous les manger” ou un truc du genre.
Effectivement Benjamin Biolay est devenu le patron de la chanson française pour moi.

Ton dernier album date de 2014, as-tu un nouvel album en préparation ?

Oui, c’est mon côté Francis Cabrel (chez qui j’ai fait les rencontres d’Astaffort), je suis très lent mais là le déclic a eu lieu et je suis entrain d’écrire les textes de mes nouvelles chansons en vue d’enregistrer un troisième album début 2021, si l’humanité existe encore bien sûr…
Sinon je connais un petit studio sympa et pas cher sur Mars.
sonotheque-normandie.com

Quel est ton processus de création ?

La musique en premier… mais pour la suite je pense que je vais aussi écrire des textes que je mettrai en musique car j’adore cet exercice.

Quels sont les sujets que tu aimes aborder ?

Le cinéma n’est jamais très loin, sinon je parle de moi, de meurtres virtuels, d’ego démesuré, de rêves de gloire, de vieux schnocks, d’adultère.
J’adore les chansons douces, les trucs qui ont la pêche m’ennuient  et les chansons d’amour aussi.

Quand et où pourrons-nous te voir sur scène dans les prochains mois ?

Ces derniers temps je jouais piano/voix tous les 3 mois dans des lieux divers et variés dans le cadre de “Le Havre se met sur son 21” mais pour l’instant,  je n’ai rien de prévu et je pense que les concerts en 2020, c’est un peu mort… je publie une chanson par jour sur Facebook depuis le confinement, des reprises…

Vidéo Facebook
Quels sont tes plus beaux souvenirs de scène ?
Deux concerts avec Kent, consécutifs à une résidence d’une semaine où nous croisions nos deux répertoires sur scène, un double plateau avec Hubert Mounier où pour clôturer la soirée je l’avais accompagné sur sa chanson “Une fée”, des premières parties comme récemment celle de Zaza Fournier, Thierry Chazelle et Lili Cros…

Vidéo Facebook

Tu as depuis peu démarré une carrière dans le cinéma, quel a été ton parcours dans le 7ème art ? 

J’ai démarré comme figurant (et je continue à faire beaucoup de figu) mais depuis quelques temps, je décroche des silhouettes parlante (“Eté 85” de François Ozon) , des petits rôles (Groom saison 2, “Play” d’Anthony Marciano…) et rôle (“Martin est tombé d’un toit” un court métrage produit par les valseurs une boite de prod qui a glané un César l’année dernière et qui avait un court en compétition aux Oscars cette année…).

Quelles sont les films qui t’ont particulièrement marqués au cinéma ?

“Itinéraire d’un enfant gâté” et tout Belmondo, les films de Jacques Demy (Les demoiselles de Rochefort, Les parapluies de Cherbourg, Peau d’âne),
“Il était une fois en Amérique”, “Les sept mercenaires”, tout Gene Kelly et Fred Astaire, tout Scorcese, Copland, Rocky, Twister, tous les Ghibli, Truffaut, …

Quels sont les films et les rôles les plus notables auquel tu as participé ?

“Eté 85” de François Ozon,   “Groom” saison 2,  épisode: “Résiste”,   “Ko” de Fabrice Gobert,   “Scènes de ménages” en joueur de banjo,   “Le mort de la plage”,   “Play” d’Anthony Marciano…

Quels sont les 3 artistes havrais que tu apprécies et que tu souhaites nous présenter ?

Pierre Malon, guitariste jazz, flamenco, folk, bossa nove… arrangeur de cordes, un ami avec lequel je travaille depuis longtemps maintenant…,
Alexis Delahaye réalisateur formidable et homme de cœur dont il faut regarder les petits courts réalisés avec ses enfants pendant le confinement et avec lequel j’ai tourné cet hiver sur un trois mâts entre Cherbourg et Le Havre pour son nouveau court-métrage:  “Allumette”

et enfin mon ami Damien Leconte,  ancien champion d’Europe de boxe reconverti dans le cinéma et les séries télé avec un succès qui n’a d’égal que sa simplicité et son fighting spirit.
Et si exceptionnellement je peux ajouter l’inénarrable Samuel Tiennot alias Black Baudet que j’ai eu la chance d’avoir comme metteur en scène!

Entretien réalisé par Grégory Constantin Avril 2020

Aimez et aidez le boulevard des artistes en un coup de pouce 

ARTICLES CONCERNANT VINCENT LANOUVEL
EVENEMENTS CONCERNANT VINCENT LANOUVEL