Auteure compositrice havraise, Marthe sort son tout premier album « Essentiel ».  C’est à l’occasion de ses concerts dédiés à l’album, les 26 et 27 Mars prochain, que nous la recevons au Boulevard des Artistes.

Quel est ton rapport avec la musique étant jeune ?

Très tôt j’ai baigné dans la musique, bercée par les mélodies de mon père qui était pianiste de jazz et les chants de ma mère, choriste. Puis j’ai commencé à jouer mes premières mélodies au piano.

Comment s’est passé ton apprentissage de la musique ?

J’ai appris la musique au conservatoire d’Evreux. Je me suis formée au départ au violon et au solfège, puis j’ai appris la guitare et le piano en autodidacte.

Quel était ton univers musical étant jeune et aujourd’hui qu’aimes-tu écouter ?

Les premiers artistes que j’ai écoutés sont des chanteuses de variété française et internationale  (Maurane, Céline Dion, Madonna..) et pop rock (Tori Amos, Alanis Moricette…). Aujourd’hui,  j’écoute essentiellement des artistes de musique acoustique et celtique (Loreena Mc Kenitt, Enya..). 

A quel moment as-tu commencé tes propres chansons ?

Vers 6 ans, j’ai commencé mes premières chansons en pianotant mes mélodies sur le piano de mon  père. 

Quel est ton processus de composition ?

Le plus souvent je trouve une mélodie, puis à partir d’un chant en « yaourt » je cherche le sens  profond de la chanson, ce que j’ai envie et besoin d’exprimer. Aujourd’hui, il m’arrive d’écrire un  texte et de chercher ensuite la mélodie qui s’y accorde. 

Quel est ton rapport avec la scène ?

Mes débuts sur scène ont commencé à Rouen avec mon groupe de pop rock de l’université. On a  joué pour la fête de la musique. Plus tard à Paris, je me suis produite sur des scènes ouvertes et  soirées privées, en piano voix. De retour en Normandie, j’ai interprêté mon répertoire en anglais à  La Cave à Bières au Havre en 2019. Depuis 2021, je chante mon répertoire en français sur  différentes scènes de Normandie (Le Bateau Lutèce, La Causerie, Les Yeux d’Elsa, Festival Piano is not dead au Tetris…). 

Tu es partie vivre à Paris pour poursuivre ton apprentissage ?

Je suis allée à Paris pour développer la composition et le chant. Je me suis formée avec Fabien Cali  compositeur de musique à l’image au conservatoire d’Argenteuil. J’ai également pris des cours de  chant et d’interprétation scénique à la Manufacture Chanson.

A l’époque tu écrivais tes textes en anglais, pourquoi ce choix ?

J’ai écrit en anglais car j’écoutais majoritairement des musiques anglophones. Au départ l’écriture en français m’était quasiment impossible.

Tu vis au Havre depuis 2 ans et depuis peu tu écris tes Français, quelles en sont les raisons ?

J’ai commencé à écrire en français lorsque je suis revenue vivre en Normandie. C’était un besoin de  retour aux sources. J’ai fait une halte spirituelle dans un monastère de l’Eure. C’est là que j’ai eu le  déclic d’écrire en français.

De ces deux années Havraise est né ton album Essentiel, peux tu nous en parler ?

L’album Essentiel est né d’une rencontre avec Alexis Dendievel poête, avec qui j’ai écrit les chansons. Il m’a aidé à développer mon écriture en français. Isolée dans mon appartement pendant le confinement de mars 2020, j’ai raconté les sensations que j’ai vécues en contemplant la nature, la mer, et mon expérience spirituelle qui en a découlé. J’ai choisi d’enregistrer l’album en live pour restituer l’essence vivante de la musique.

Avec qui as-tu travaillé sur cet album ?

J’ai travaillé avec le contrebassiste Yannick Trotoux et le pianiste David Turle. Ceux-ci ont apporté leurs influences classiques à l’album. La réalisation est signée par Alexis Dendiével du label VXL Records.

Tu as fait une campagne de financement participatif pour produire ton album, comment s’est passée cette étape ?

La campagne de financement participatif a été une étape importante pour structurer mon projet et commencer à communiquer sur l’album. Le plus beau moment a été d’envoyer les CD aux contributeurs !

Tu as déjà eu l’occasion de rencontrer ton public avec ce nouvel album, comment se sont  passées ces premières rencontres ?

J’ai testé plusieurs configurations scéniques : bar, soirée privée, café concert, boutique de vyniles, concert brunch… Mon concert à la Causerie a été particulirement marquant, de par la configuration intimiste du lieu, j’ai eu le sentiment de rencontrer mon public.

Depuis peu tu es accompagnée sur scène de Jérémy Bruger et Yannick Trotoux, peux-tu nous parler d’eux et leur apport à leur univers scénique ?

J’ai composé les chansons en piano voix puis elles ont été réarrangées avec David Turle et Yannick  Trotoux. Les chansons ont ainsi pris des couleurs classico-romantiques. Sur scène, Jérémy Bruger  qui m’accompagne actuellement au piano, apporte, lui, sa touche jazz et épurée. 

Ton 1er clip est en ligne depuis le 14 mars, tu as travaillé avec la chorégraphe Isabelle Vial et la danseuse Emeline Gros, peux-tu nous parler de ce tournage et leur apport à ton univers musical ?

Dans le clip La femme marin, la danse symbolise la quête d’espoir et de courage que je souhaitais transmettre à travers cet album. Une partie du tournage a été réalisée sur la plage de Villers-sur-Mer et l’autre au conservatoire du Havre. Emeline, la danseuse a interprété le personnage de la femme marin, elle affronte les difficultés de la vie et prend conscience que la source du courage et de l’espoir se trouve en elle.

Tu seras sur la scène du conservatoire le 26 et 27 mars pour deux concerts de sortie  d’album, comment as-tu préparé ces dates ?

J’ai pu travailler la mise en scène avec le comédien François Bizet et mon chant avec la chanteuse  Anne-Cécile Laurent. Ce sera un concert intimiste, piano voix contrebasse. J’espère ainsi proposer  au public un beau voyage. 

Peux-tu nous présenter 3 artistes de la région que tu apprécies ? 

J’apprécie particulièrement les textes puissants et la poésie de Brav, les mélodies cristallines du  groupe folk havrais Shubni, et les chansons dynamiques et entrainantes du groupe pop Martian’. 

Merci et à très vite au concert!

Peux-tu nous présenter 3 artistes de la région que tu apprécies ? 

J’apprécie particulièrement les textes puissants et la poésie de Brav, les mélodies cristallines du  groupe folk havrais Shubni, et les chansons dynamiques et entrainantes du groupe pop Martian’. 

Merci et à très vite au concert!

Entretien réalisé par Grégory Constantin Mars 2022

Aimez et aidez le boulevard des artistes en un coup de pouce 

ARTICLES CONCERNANT MARTHE
EVENEMENTS CONCERNANT MARTHE

Le Havre photographique de Damien Patard

30 septembre à 18 h 00 min - 2 décembre à 20 h 30 min