Warning: Undefined variable $picture in /home/boulevo/www/wp-content/plugins/fusion-builder/shortcodes/fusion-person.php on line 391

Blut aus NordGroupe de Musique

En 1993, Vindsval lance un projet solo appelé Vlad, nom inspiré de Vlad III l’Empaleur1. Après deux démos — In the Mist en 1993 et Yggdrasil en 1994 —, Vlad change de nom pour Blut aus Nord1. Alors que les labels commencent à s’intéresser à son travail, Vindsval décide de recruter d’autres musiciens1. Il endosse le rôle de chanteur et guitariste pendant que GhÖst s’occupe de la basse et W.D. Feld de la batterie et du clavier1.

Le trio publie un premier album studio, Ultima Thulée, en 19953, sur le label local indépendant Impure Creation Records1. Puis en 1996, le groupe sort son deuxième album studio intitulé Memoria Vetusta I: Fathers of the Icy Age, toujours sur le label ICR1. L’année 2001 assiste à la publication du troisième album studio du groupe, The Mystical Beast of Rebellion, sur les labels Debemur Morti et Season of Mist4.

Le projet le plus acclamé du groupe est leur quatrième album studio, The Work Which Transforms God5, qui est un album-concept publié en 2003. Il est classé par le magazine Terrorizer dans son top 10 des albums en 20036 et est bien accueilli par l’ensemble de la presse spécialisée7,8. De par le succès critique et commercial de Blut aus Nord, tous leurs albums sont réédités aux États-Unis en 2004 et 20051.

En 2006, le groupe publie l’album MoRT, qui marque le changement de direction musicale du groupe vers le metal expérimental. L’album Odinist: The Destruction of Reason by Illumination sort sur Internet le 10 septembre 2007, le sous-titre The Destruction of Reason by Illumination étant une référence à Aleister Crowley9. La suite de Memoria Vetusta I, intitulée Memoria Vetusta II – Dialogue with the Stars, est publiée en février 200910,11.

Le groupe se lance dans la publication d’EPs expérimentaux. Le premier, What Once Was…Liber I, sort en édition limitée sur le label Debemur Morti Productions, en 20101. En 2012, il est suivi par le deuxième EP, What Once Was…Liber II ; Le troisième volume, What Once Was…Liber III, sort en novembre 20131. En parallèle, Blut aus Nord publie la trilogie 7771 composée des albums 777 – Sect(s), 777 – The Desanctification12, tous deux sortis en 2011, et 777 – Cosmosophy13, sorti en octobre 20121. Les trois volumes de cette trilogie sont illustrés par le graphiste parisien Valnoir.

En juin 2014, un split avec le groupe de doom metal industriel français P.H.O.B.O.S. est publié1. En octobre 2014 sort Vetusta III: Saturnian Poetry au label Debemur Morti1. Toujours en 2014, Thorns rejoint le groupe à la batterie.

En mai 2016, Blut aus Nord publie un premier extrait du split Codex Obscura Nomina, avec Ævangelist, annoncé pour le 17 juin 2016. L’extrait s’intitule « Threshold of the Miraculous14 ». Le 12 septembre 2016, le magazine anglais Metal Hammer cite le groupe dans son top 10 des meilleurs groupes de metal français15. Le neuvième album du groupe, Deus Salutis Meae sort le 27 octobre 2017 sur le label Debemur Morti, avec une pochette réalisée par l’illustratrice ukrainienne Anna Levytska. Une vidéo16 du titre « Métanoïa » est mise en ligne le 19 mars 2018 et est réalisée par The Cuckoo de Tenebra Tenebrosa.

ARTICLES CONCERNANT Blut aus Nord

EVENEMENTS CONCERNANT Blut aus Nord