Neil
Neil est un chanteur Breton qui sillonne les scènes Havraises  depuis presque 12 ans. Auteur-compositeur, l’artiste nous dévoile  son parcours et ses projets. Nous avons profité de son passage au Studio Apostrophe pour lui demander de nous jouer « Mon enfant »,  un de ses titres. Vous pourrez regarder la vidéo en cliquant sur la vidéo en bas de la page.
A quel âge as tu appris à jouer de la guitare ?

J’ai appris assez tard la guitare. Mes parents ont toujours voulu que je fasse de la musique, mais je ne voulais pas. Et le jour où je suis parti de chez eux je me suis mis à la musique, lol. Donc, je devais avoir 20 ans environ quand j’ai commencé à apprendre tout seul

Quels sont les artistes qui t’ont le plus inspiré étant jeune ?

Le groupe que j’écoute depuis tout jeune c’est Bon jovi. Après,  j’ai écouté ce que tout bon ado doit écouter en musique…pink floyd, toto, les guns,clapton etc… puis, je me suis ouvert à quasi tous les styles et je suis venu à la chanson française il n’y a pas si longtemps que ça.

Tu as commencé à jouer dans des groupes avant de démarrer une carrière solo, quels sont ces groupes et quel étaient tes rôles dans ces formations ?

J’ai eu plusieurs groupes (Penny line, Mister h, Nash…). A chaque fois,  je faisais guitare et chant. C’est ainsi que je me suis mis au chant, car on ne trouvait jamais de chanteurs disponible alors je dépannais. Sans aucune technique ni expérience, mais je prenais plaisir à le faire.

Tu fais parti aujourd’hui d’une formation de Hard Rock, peux tu nous en parler ?

Oui. En parallèle de mon projet solo, je joue de la basse dans un groupe de hard rock où je m’éclate bien avec de très bons musiciens !

Tu as choisi d’écrire tes textes en français, quelles en sont les raisons ?

J’ai d’abord longtemps écrit en anglais. Je me suis mis au français après avoir décortiqué l’oeuvre de Cabrel dont je suis devenu un grand fan. J’ai commencé ainsi à prendre mon temps dans l’écriture en français.

Quels sont les thèmes que tu aimes aborder dans tes chansons ?

Je parle de tout dans mes textes. Des thèmes de société, des thèmes plus personnels, parfois ironiques,  parfois plus sombre. Je ne me mets aucune barrière, hormis peut être la politique.

Quelles sont tes influences pour la composition de tes chansons ?

Je me sers de ce que je vis et croise au quotidien. Je peux entendre une phrase dans la rue qui me fera tilt et qui sera un début d’idée de chanson.

Comment définirais-tu ta musique ?

Difficile à dire. Je suis à fond dans le rock depuis tout petit,  mais mon univers artistique penche vers un style pop folk.

Est-ce difficile pour un Breton d’arriver au Havre et faire sa place dans la musique ?

C’est déjà difficile pour un Breton de se faire une place en Normandie tout court ! Surtout quand on arrive là sans avoir envie d’y être ! Mais à force de côtoyer des musiciens on se rend compte que tout le monde se connaît et finalement ça se passe très bien et on s’habitue au Havre!

Quels sont les scènes que tu apprécies dans la région ?

J’ai fait pas mal de scène dans la région mais si je devais en donner deux, cela serait le Siroco de saint romain, car j’ai pas mal jouer là-bas et j’en garde que d’excellents souvenirs, et le Magic Mirror du havre !

 

As tu eu une rencontre dans ta carrière qui a été déterminante ?  

Déjà je ne parle pas de carrière, mais d’une passion. J’ai rencontré pas mal de personnes, chacune a apporté sa pierre à l’édifice et j’aime beaucoup l’idée que chacun puisse apporter quelque chose à l’autre, histoire de tirer vers le haut les artistes de la région. Mais pour dire quelques noms je dirais David Backer,  qui m’a un peu lancé dans la musique, Mikael Pennec , Jean Paul Thibout, Cyril de Alternative Normandie Radio, Jean Luc Duval, la maison pour tous de saint romain de colbosc, Bruno Regnier et j’en oublie tant d’autres !

As-tu déjà participé à des concours de chant ?

Oui, j’ai fait le grand prix de la chanson à Lilllebonne à 2 reprises et le pré-casting de “The voice”. Je ne suis pas fan de ces concepts, mais je pars du principe que toute expérience est bonne à prendre et au moins j’ai dormi moins con les soirs de casting!

Quel est ton meilleur souvenir de scène ?

Certainement quand j’ai joué en première partie de Soldat Louis devant 1000 personnes. Sacrée montée d’adrénaline !

J’ai également  beaucoup aimé faire la première partie de Will Barber où j’ai pu échangé avec lui! Un mec en or!

Quels sont tes projets pour les mois à venir ?  

Jouer, encore jouer ! Et prendre du plaisir sur scène rien d’autre !

Tu as comme projet de tourner prochainement dans un clip.Peux tu nous en parler ?

Oui, je vais enregistrer quelques morceaux en format clip à l’abbaye du Valasse en partenariat avec l’asso Rock’n oise. Je serai accompagné d’une violoniste.

Pourrais tu me proposer 3 artistes de la région que tu apprécies ?

Mon groupe Harbor Haze forcément. …

Le groupe Heyden

Le groupe Mekanic stairs!

Entretien réalisé par Grégory Constantin, Novembre 2018

Aimez et aidez le boulevard des artistes en un coup de pouce 

ARTICLES CONCERNANT NEIL

EVENEMENTS CONCERNANT NEIL

2018-12-08T20:35:22+00:00