Photographie Denis Grisel

Photographie Denis Vase

Le nouveau film de Matthieu Serveau jeune réalisateur Havrais sera produit prochainement par Europacorp la maison de production de Luc Besson, qui a produit notamment Taken 2 qui est actuellement à l’affiche au cinéma. Dans cet entretien Matthieu nous dévoile les secrets de son film.

Bonjour Matthieu, peux-tu commencer par te présenter ?

Matthieu Serveau. Je vis au Havre. Je suis auteur-réalisateur.

Peux-tu nous parler des films que tu as réalisés jusqu’à maintenant ?

J’ai réalisé quelques documentaires, pour Bonne Pioche Productions (les producteurs de La Marche de l’Empereur). Parmi eux, un film sur l’écrivain américain James Crumley, un autre sur Raoul Coutard (le grand chef-opérateur de la Nouvelle Vague) et deux documentaires tournés au Havre : le premier, sur la fermeture des ACH et le conflit social qui en a découlé ; le second, sur le quartier des Neiges, un endroit très atypique, un véritable village dans la ville.

Peux-tu nous dévoiler un peu le scénario de ton prochain film ?

Il est très librement inspiré d’un fait divers qui s’est déroulé au Havre dans les années 80. Il s’agit du braquage du BCMO, l’endroit où les dockers venaient toucher leur paie en liquide. C’est le point de départ du scénario, mais le film, qui s’intitulera « Dockers », sera surtout un film d’action.

Quelles ont été tes sources d’inspiration ?

« Voyage au Bout de l’Enfer » de Michael Cimino, « Comme un chien enragé » de James Foley, « Rocky », certains films de Ken Loach, et beaucoup de polars des années 70 comme « French Connexion ».

Quelles ont été les étapes à suivre pour que ton film soit produit par EuropaCorp, la maison de production de Luc Besson ?

J’ai réalisé un court-métrage intitulé « Milo », tourné au Havre. Le chef-opérateur Romain Lacourbas était ami avec Camille Courau, qui était à l’époque assistante de Luc Besson. Luc a vu le court-métrage, il l’a aimé, a provoqué un rendez-vous très rapidement. Notre rencontre s’est déroulée très simplement, et quelques semaines plus tard j’avais un contrat d’auteur-réalisateur avec EuropaCorp.

Le budget du film a-t-il été fixé ?

Non, nous sommes actuellement en train d’y travailler.

Sera-t-il tourné au Havre ?

C’est possible. Peut-être pas la totalité du film, mais probablement certaines scènes.

Le casting a-t-il déjà eu lieu ?

Comme pour le budget, c’est à l’étude.

Travailles-tu déjà sur un autre scénario ?

Oui. C’est l’adaptation du livre « J’étais un chef de gang », qui raconte la vie de Lamence Madzou, chef de gang en Seine-Saint-Denis dans les années 90. Après s’être fait arrêté, il a été expulsé du territoire français, et s’est retrouvé en pleine guerre civile à Brazzaville (Congo). Le film est produit par Fidélité Films (producteur du prochain Astérix notamment).

Si tu devais donner un conseil à tous les réalisateurs amateurs, quel est selon toi le plus important pour réussir ?
Franchement, je n’ai pas de conseil à donner. Je ne suis pas Martin Scorsese !
Le numérique a complètement changé le metier ! Un bien ou un mal ?
Un bien. J’ai grandi avec les caméras vidéo. J’aime la texture de l’image et je crois sincèrement qu’il faut vivre avec son temps. Que ce soit la pellicule ou le numérique, ce qui intéresse les gens ce sont les histoires, et la manière dont on les raconte.
Peux-tu citer l’un de tes réalisateurs préférés et les raisons qui te font aimer son œuvre ?
Je n’ai pas de réalisateur préféré, j’en apprécie beaucoup pour leur oeuvre, leur carrière… Comme John Sturges, le réalisateur de La Grande Evasion et des Sept Mercenaires. J’aime aussi beaucoup l’oeuvre de Sam Peckinpah, et plus récemment celle de John Sayles.
Et un acteur avec lequel tu rêverais de travailler ?

Steve McQueen. Dommage.

Quel est le film que tu aurais rêvé de réaliser ?

L’adaptation d’un roman de James Crumley « la danse de l’ours ». Mais je ne désespère pas, ça n’a pas encore été fait.

Entretien réalisé par Grégory Constantin en Février 2013 pour le site SAH.

Aimez et aidez le boulevard des artistes en un coup de pouce 

ARTICLES CONCERNANT MATTHIEU SERVEAU

EVENEMENTS CONCERNANT MATTHIEU SERVEAU

2018-03-14T16:39:38+00:00