Chantal Lebourg, la metteuse en scène du Tux Hinor, fait partie de ces Havrais qui dédient une très grosse partie de leur quotidien à l’art et aux artistes de la région. Avec le festival Polar à la Plage et La Nuit du Court Métrage qui approchent, c’était pour nous l’occasion d’enfin rencontrer l’artiste qui nous parle de son engagement pour ces deux événements.

Bonjour Chantal, merci d’avoir accepté cette interview ! Le festival Polar à la Plage organisé par Les Ancres Noires arrive à grands pas, d’où vient ta passion pour la lecture ?

Depuis toujours. Je me rappelle que très petite, je me cachais sous la table pour avoir la paix et regarder mes albums. C’est toujours là que ma mère venait me chercher.

Quels sont les livres et auteurs que tu apprécies ?

Que dire ! Quasiment tout ! Mais je n’ai pas assez de temps pour tout lire.

Polar à la Plage fête cette année ses 16 ans, pourrais-tu nous dire comment il a été créé ?

Il a été créé par une poignée de passionnés qui ont eu cette idée folle d’organiser ce festival, il y a 16 ans.

Comment t’es tu retrouvée dans ce projet ?

Suite à un spectacle de théâtre créé pour le festival pour leur programmation/soirées pour la 5ème ou 6ème édition, ils m’ont demandé si je voulais bien me joindre à eux. J’en ai pris la présidence au départ d’Anne Dutilloy quand j’ai arrêté de travailler.

Quels sont les auteurs présents cette année ?
Polar à la Plage

Invités d’honneur
Colin Niel : seules les bêtes au Rouergue Prix Ancres noires 2017
Philippe Huet

Auteurs en lice pour le Prix Ancres Noires 2018
Dominique Delahaye : Bombes La Manufacture des Livres
Max Obione : Amin’s blues Horsain
Mallock : Le principe de Parcimonie Fleuve noir
André Bucher : Pays à vendre Sabine Wespieser
Pascal Millet : Morgane Mafia Locus Solus
Franck Bouysse ; Glaise La Manufacture des Livres
David Humbert : Karst Liane Levi
Franz Bartlet : L’hôtel du Grand Cerf Seuil
Jean-Hughes Oppel : 19500 dollars la tonne La Manufacture des livres
Hervé Le Corre : Prendre les chiens pour des loups Rivages
Michèle Lesbre : Inquiétude Ed. du chemin de fer
Benoît Séverac : Le chien arabe La manufacture des Livres
Michel Embareck : Jim Morrison et le diable boîteux L’archipel
Peter Guttrigde (Angleterre) : Les hommes dépourvus de sentiments Rouergue
Johan Théorin (Suède) : Froid mortel Le livre de poche
Tove Alsterdal (Suède) : Dans le silence enterré Rouergue
Richard Migeault (Québec) : Crimes au musée Belfond
Marie-Eve Boussara (Québec) : Adieu Mignonne VLB éditeur
Cay Rademacher (Allemagne) : L’assassin des ruines ED. du Masque
Marc Villard : La fille des abattoirs Rivages
Leye Adenle (Nigéria) : Lagos Lady Métailié
Hannelore Cayre : La daronne Métailié

+ les dessinateurs BD : Yves Boistelle, Ceka, Edith, Arnaud Floc’h, Kokor, Mako, Mezzo.

Comment se passe la sélection des Romans ?

Les lectures sont faites bien en amont. En septembre se réunit le comité de lecture et chacun peut défendre son coup de cœur. Ce n’est donc pas forcément le dernier écrit par l’auteur.

Pendant 5 jours divers événements sont proposés, comment arrivez-vous à organiser tout ça ?

On y arrive en s’y prenant longtemps en avance, c’est un travail de 10 mois.

Avec quels moyens ?

La passion de 32 bénévoles et les subventions de nos partenaires institutionnels. D’ailleurs, nous sommes effarés de voir la littérature et les arts en général si peu considérés par la Région ! En mars dernier, elle annonce le non-renouvellement des 6000 euros qu’elle nous allouait jusqu’alors ! C’est aussi une méconnaissance totale du travail effectué bien en amont des dates annoncées de la manifestation.

Avez-vous déjà commencé à travailler sur l'édition 2019 ?

Oui, en lisant ! Et en pensant déjà aux pistes de financement. Si nous ne les avons pas, nous pouvons clore cette aventure !!!

Parmi les événements du  Polar à la Plage, on peut retrouver un festival de court métrage : La Nuit du Court Métrage Noir et Policier, ainsi qu’un concours de photos ; pouvez-vous nous en parler ?

3 concours sont proposés aux amateurs : nouvelles, photos et courts métrages.

La Nuit du Court Métrage Noir et Policier est proposée pour la 4ème année, comment est venu ce projet et comment se porte t-il ?

Cela nous tournait dans la tête depuis quelques années de tisser un lien plus fort avec le cinéma. Avec Alexis Delahaye, nous avons contacté un professeur de l’IUT pour savoir si cette Nuit du Court pouvait faire partie des projets tutorés des étudiants. Depuis, c’est une équipe d’anciens lauréats et des étudiants qui organisent cet événement, avec Les Ancres Noires bien sûr.

Qui l'organise aujourd'hui et où aura t'il lieu ?

Toujours par la même équipe ! Elle aura lieu le jeudi 14 juin à 20 h 30 au Sirius.

Tu as toi-même participé l'année dernière en tant qu'actrice dans le film lauréat de Max Obione Elle Hache, est-ce une expérience que tu aimerais renouveler ?

Je ne sais pas, c’est très différent du théâtre ! Et il faut attendre tellement de temps !!!! Mais peut-être…

Parlons un peu du Théâtre maintenant, d'où vient cette passion ?

Depuis ma participation à un premier stage de théâtre quand j’avais 18 ans, cela m’a donné le virus !

Tu fais partie aujourd'hui de la Cie Tux Hinor, mais tu as été impliquée dans la création d'une autre Cie, celle du Théâtre de l'Impossible, peux-tu nous en parler ?

Nous faisions partie d’un atelier théâtre au CLEC d’Aplemont et avons créé à quelques un(e)s la troupe du Théâtre de l’Impossible. L’actuel metteur en scène de la troupe nous a rejoints quelques années plus tard.

Comment t'es tu retrouvée dans la Cie Tux Hinor ?

Par hasard et par le biais des Ancres Noires. Nous avions demandé à la compagnie du Tux Hinor si elle voulait bien créer un spectacle pour le festival. Ils avaient dit oui mais leur metteur en scène du moment a dû abandonner. Ils se sont alors tournés vers moi pour savoir si je voulais bien prendre la suite. Et j’ai dit oui !!! Je ne savais pas que j’allais rester dans cette troupe jusqu’à maintenant !

As-tu un rôle qui t'a particulièrement marqué ?

Oui, le rôle de Grete dans Les Présidentes de Werner Schwab, un auteur autrichien.

Aujourd'hui tu ne joues plus beaucoup sur scène mais diriges les créations de la Cie du Tux Hinor, où va ta préférence ?

A la mise en scène.

Comment choisis-tu tes pièces ?

Je lis beaucoup et l’actualité est source de réflexions aussi. Certaines pièces sont des coups de cœur ! D’autres sont sur des préoccupations toutes personnelles, des sujets que j’ai envie de traiter. D’autres encore sont proposées par les copains de la troupe. Alors on lit, on choisit…. Mais il faut que surgissent des images de fin de création pour me décider !!!! C’est souvent la nuit que cela vient ! Après, je vis avec ce texte très longtemps jusqu’à le proposer au public.

Quelles sont les pièces que vous allez nous proposer prochainement ?

1) Très très prochainement ! Une pièce adaptée d’un texte de Laurent Hatat auteur d’une adaptation de l’essai sociologique de Didier Eribon :
Retour à Reims va être présenté au Satellite Brindeau (quartier de l’Eure) à 20 h 30 les jeudi 31 mai et vendredi 1er juin.
Je vous livre quelques mots de Laurent Hatat qui sont devenus nôtres :

« Je veux en faire du théâtre parce que c’est un grand livre, un livre utile, un livre dont la lecture vous change.
Retour à Reims est un acte de résistance. »Laurent Hatat

Mais la séance du jeudi est complète !!!!! . Il reste quelques places le vendredi. Il faut vite réserver sur le site de la troupe : tux-hinor.fr ou envoyer un texto au 06 66 57 94 06. !
Nous la reprendrons sur Le Havre en novembre au Poulailler.

2) Nous ! Un théâtre déambulatoire dans le cadre de la programmation du Festival Polar à la plage sur le thème des migrants dans un lieu insolite du Havre. Le groupe s’est senti concerné par ce problème et a voulu à sa façon éveiller l’humanité que chacun a au plus profond de lui-même !
Nous jouons les vendredi et samedi 15 et 16 juin. Deux séances chaque soir à 19 h 00 et 21 h 30. Vous trouverez toutes les informations sur le flyer du Festival. Il commence à être distribué un peu partout !

Quels sont les comédiens que tu vas diriger ?

Il y a trois personnages dans Retour à Reims joués par Evelyne Deschamps, Mickaël Millet et Michel Martret.

Nous sommes 27 comédiens dans Nous !

Pour terminer, peux-tu nous présenter les 3 artistes de la région Havraise que tu as choisi de nous proposer ?

Alexis Delahaye pour son talent de dessinateur et de cinéaste !

Les Josettes Rouges pour leurs voix et leur engagement !

Dominique Delafosse pour sa peinture !

Entretien réalisé par Grégory Constantin Mai 2018

Aimez et aidez le boulevard des artistes en un coup de pouce 

Découvrez l'émission sur les Red Lezards !

ARTICLES CONCERNANT CHANTAL LEBOURG

EVENEMENTS CONCERNANT CHANTAL LEBOURG

2018-06-03T16:24:04+00:00